ITINÉRAIRES

GUIDE TOURISTIQUE

La période idéale? Tu peux profiter de Cesana toute l’année!

Le Piémont offre d’innombrables itinéraires culturels, œnologiques, gastronomiques et sportifs  répondant à tous les centres d’intérêt. La richesse de son patrimoine historique , artistique et architectural est immense.

Passerelle naturelle vers l’Europe, la Vallée de Suse renferme un immense patrimoine artistique et culturel alpin qui – associé à la beauté naturelle des montagnes et des forêts du fond de la vallée, rend le territoire extraordinaire et unique. Située dans le secteur occidental des alpes piémontaises, la Vallée de Suse fait office de séparation entre les Alpes cottiennes  et les Alpes grées  commençant à partir du col du Mont Cenis. La vallée est traversée par la Doire Ripaire, rivière dans laquelle confluent les eaux du torrent Ripe de Cesana, de la Petite Doire de Clavière et de la Doire de Bardonnèche.

ALPINISME - ESCALADE

Parcours pour escalader des montagnes et des paroi

La falaise de Rocca Clarì

La petite falaise de Rocca Clarì est sans aucun doute la moins connue de la vallée bien qu’elle soit utilisée, depuis des décennies,  par les troupes alpines de la caserne de Bousson comme mur d’escalade et d’entrainement sommairement équipé de pitons. Les relais sont, quant à eux, équipés de  pivots.

Ces dernières années, le réaménagement complet de la zone par les chasseurs alpins de la caserne de Bousson a abouti à l’installation de matériels de qualité sur  toutes les voies, ce qui a donné une nouvelle jeunesse à la falaise. La paroi se trouve dans les gorges formées par le torrent Petite Doire qui descend de Clavière vers Cesana – en dessous des tunnels d’avalanche, sur la route nationale du Montgenèvre. La falaise se trouve à environ 1.500 mètres d’altitude. Sa proximité de l’eau et son emplacement  – qui n’autorise que quelques rares heures de soleil au cours de la journée, en font une excellente alternative durant les périodes de grosses chaleurs. Elle est constituée de 4 secteurs consécutifs, situés près du torrent. Une passerelle en bois très pratique permet le passage d’une zone à l’autre. D’une difficulté moyenne, le premier secteur,  très beau et appelé “A“, est formé d’une dalle presque verticale de rocher calcaire  avec de nombreuse prises.

Le rocher est un calcaire gris, très foncé et jaspé, sur lequel on peut trouver, en proportions réduites, tous les types d’escalade : dalles à faible inclinaison, murs verticaux, dièdres et fissures. La hauteur des pitchs est comprise entre 15 et 22 mètres. Le pitonnage, réalisé avec d’excellents spi-fix de 10 et 12 mm, est souvent et à juste titre, rapproché vu la structure du rocher et les difficultés d’escalade. Les voies de descente sont toujours équipées de chaînes  et d’anneaux. Certains relais sont situés sur des arbres de grande taille. La descente en moulinette est parfois désagréable mais reste toujours possible vu la structure de la paroi.

En résumé : une nouvelle/ancienne falaise, immergée dans un cadre tranquille, particulier et frais caractérisé  par un beau rocher et des pitchs faciles parfaitement pitonnés.

Accès

De Cesana Torinese dans la haute vallée de Suse, se diriger vers Clavière en empruntant la route nationale du Montgenèvre jusqu’au pont enjambant la Petite Doire. Garer sa voiture dans l’immense espace ouvert  situé à gauche. Continuer en empruntant la route non goudronnée longeant la rivière qui – après une centaine de mètres, se transforme en sentier. Puis, franchir la passerelle, de construction récente, qui conduit au premier secteur de la  falaise après 5 minutes de marche. Les premières voies commencent sur la passerelle.

La falaise des gorges de Saint Gervais

Ce nouveau secteur a été aménagé au cours de l’automne 2008 par l’équipe des instructeurs d’alpinisme du corps militaire des chasseurs alpins.

L’objectif poursuivi par les ouvreurs était de créer une zone adaptée à l’entraînement des troupes plutôt qu’une falaise à caractère typiquement sportif. La zone se trouve dans les gorges de Saint Gervais, entre Cesana et Clavière, le long des rives du torrent Petite Doire. La paroi est vaste et articulée. Sa partie gauche est constituée d’une série de dièdres et d’arêtes très prononcés. La partie immédiatement à droite de la nouvelle  via ferrata de Rocca Clarì se présente comme une grande dalle à l’aspect imposant. Plus à droite encore,  un éperon facile à escalader et faiblement incliné ferme le secteur. Le rocher calcaire gris est dans l’ensemble suffisamment solide. Toutefois, vu le caractère  de la structure – surtout dans les zones les plus faciles et  les plus fréquentées, une bonne attention est de rigueur. Le lieu, situé à environ 1600 mètres d’altitude, est caractéristique, frais et toujours bien ventilé. Il est donc adapté exclusivement au cours des périodes estivales. L’équipement du secteur a été entièrement réalisé avec des spit-fix de 10 mm, ainsi qu’avec des moulinettes pour les descentes en rappel. La longueur des pitchs n’est jamais excessive. Par conséquent, une corde de 70 mètres est toujours suffisante.

Accès

De Cesana Torinese dans la haute Vallée de Suse, se diriger vers Clavière en empruntant la route nationale du Montgenèvre jusqu’au pont enjambant la Petite Doire. Garer sa voiture dans l’immense espace ouvert  situé à gauche. Continuer en empruntant la route en terre longeant la rivière qui – après une centaine de mètres, se transforme en sentier. Puis, franchir la passerelle, de construction récente, qui conduit rapidement à la Falaise de Rocca Clarì.  Après l’avoir franchie, continuer le long du sentier pénétrant dans les gorges, franchir l’autre passerelle en bois située sur la rive du torrent  et marcher encore quelques minutes le long du sentier jusqu’à la falaise située sur la gauche, qui se trouve au niveau du point de départ de la via ferrata de Rocca Clarì. Trajet de 15 minutes.

La falaise Remolon

Cette falaise  a été aménagée par les troupes alpines de la caserne de Bousson  qui l’utilisent comme mur d’escalade et d’entrainement. D’emblée, il faut dire que l’endroit – immergé dans une végétation alpine composée de grands arbres caractéristiques de la région et situé à une altitude imposante de près de 2.200 mètres, est particulièrement beau. La particularité de la falaise consiste dans le fait qu’elle offre d’innombrables voies très faciles. Par conséquent, elle est idéale pour commencer à se familiariser avec l’escalade et  surtout  avec les manips de corde (moulinette, progression en cordée,  cordes de rappel)  et les manœuvre de secours et de récupération sur la paroi. La falaise est composée de trois secteurs distincts très proches les uns des autres. Le  premier, le plus haut, offre 4 itinéraires de deux longueurs chacun, soit une hauteur totale de 50 mètres. Le deuxième offre 5 longueurs mono-pitch soit une hauteur totale  d’environ 30 mètres et, enfin, le troisième offre deux longueurs de 20 mètres,  très belles, mais dont la difficulté dépasse la moyenne.

La paroi est une grosse dalle faiblement inclinée de rocher granitique très façonné et  solide. L’escalade en dalle inclinée –  riche en prises et en appuis, est indubitablement le style d’escalade qu’il convient d’adopter. L’équipement de la voie est excellent. Le premier secteur est équipé de spit-fix de 10 mm, ainsi que de chaînes et des moulinettes dans ses relais. Il en est de même pour le deuxième secteur, avec le seul inconvénient que les relais et par conséquent les descentes, sont situés très en retrait par rapport au bord de la paroi, ce ce qui rend la moulinette désagréable (par ailleurs, la paroi n’a pas été conçue pour cela)

Située à une altitude de 2.200 mètres, dans les magnifiques forêts des Monts de la Lune et avec une exposition au sud, la falaise est praticable exclusivement en été.

Accès

A partir de Cesana Torinese situé dans la haute vallée de Suse, se diriger vers Clavière en empruntant la route nationale de Montgenèvre. Quelques centaines de mètres avant le pont enjambant la Petite Doire  se trouve, sur la gauche, le carrefour pour Sagnalonga, (route en terre). S’engager sur le carrefour et se diriger, en empruntant la route carrossable sur plusieurs kilomètres, vers Clavière puis continuer en direction du col Bercia jusqu’à arriver – dans un virage, au panneau en bois avec l’indication “Rocca Remolon, vue panoramique“  sur les côtés duquel de vastes espaces de stationnement s’étendent. Remonter brièvement le sentier jusqu’au sommet  du rocher et descendre sur le côté opposé jusqu’au premier secteur, situé à 3 minutes de voiture de là. Le deuxième et le troisième secteur se trouvent un peu plus en avant.

La falaise du Lac Noir

Cette magnifique falaise est immergée dans un des plus beaux lieux de la vallée, la cuvette du Lac Noir, classique environnement alpin caractérisé par des pentes douces recouvertes d’herbe et des forêts de pins et de mélèzes qui se reflètent dans les eaux du lac. Les secteurs se trouvent un peu à l’écart de sorte que – même lors des jours de grande affluence touristique, les escaladeurs peuvent trouver du calme et de la tranquillité. Le rocher est très particulier. En effet, bien qu’appartenant à la famille des quartzites, il est riche en entailles et en trous de style calcaire et possède des portions de fissure semblables aux granits. Les trois secteurs – très rapprochés les uns des autres, présentent des morphologies complètement différentes. Le premier avec trois longueurs très faciles est idéal pour l’initiation à l’escalade. Le deuxième d’une hauteur d’une quinzaine de mètres offre des voies verticales techniques. Le troisième, plus grand, est caractérisé par une première partie en surplomb d’une hauteur comprise entre 10 et 15 mètres puis par des dalles faiblement inclinées avec de voies de tous les niveaux de difficulté qui atteignent 25 mètres de hauteur.

Tout ce qui brille n’est pas de l’or… Le principal inconvénient de la falaise est que dans les tronçons un peu plus inclinés, le rocher est recouvert de lichens qui gênent, parfois,  l’escalade. Les prises sont souvent très saillantes jusqu’à en devenir douloureuses vu la faible fréquentation  de l’endroit ce qui n’est pas toujours un mal loin s’en faut. La falaise a été récemment équipée par les chasseurs alpins de la caserne de Bousson, de spit-fix de 10 mm, de relais et de moulinettes. Son l’exposition au sud-est et son altitude de plus de 2000 mètres la rendent praticable uniquement en été.

Accès

A partir d’Oulx, accessible à partir de l’autoroute A32 du Fréjus, se diriger vers le col de Montgenèvre jusqu’au village de Cesana. Une fois arrivé à Cesena, ne pas tourner en direction du col, mais continuer tout droit en quittant l’agglomération en direction de Bousson. Une fois arrivé à Bousson, tourner à droite en direction du Lac Noir et suivre les indications. Une longue route en terre conduit à la magnifique cuvette luxuriante du Lac Noir. Garer sa voiture sur un des nombreux parkings situés sur les rives du lac. En empruntant le sentier, faire le tour du lac et pénétrer dans la vallée située immédiatement après. Les trois secteurs – non visibles à partir du parking, se trouvent sur la droite, distants de quelques centaines de mètres l’un de l’autre. Trajet de 10 minutes.

La falaise de Rhuilles

La petite falaise de Rhuilles se trouve dans la superbe vallée du Thuras située dans  le territoire de Cesana Torinese. C’est l’endroit idéal pour passer, au calme, une  belle journée d’été sans toutefois renoncer à l’escalade. Le lieu est vraiment magnifique. La paroi – située à 1.750 mètres de hauteur, est immergée dans un véritable environnement alpin. Par ailleurs, son exposition au nord-ouest, fait que le soleil l’illumine uniquement  en fin d’après-midi, ce qui rend son escalade particulièrement agréable lors des journées les plus chaudes de l’année. La paroi est petite, les voies sont très concentrées et rapprochées et la hauteur des pitchs est comprise entre 10 et 15 mètres. Le rocher est un calcaire foncé de qualité médiocre. Il est si peu utilisé qu’il en est encore sale, surtout dans le secteur supérieur. En gros, un endroit qu’il convient d’oublier ! 

Et bien non…  La fréquentation de la falaise permet de découvrir tout son intérêt. Le secteur inférieur – le plus facile et le plus fréquenté, est une dalle quasiment verticale avec des voies techniques reposant sur des petites entailles nettes. Le secteur supérieur est constitué d’une paroi verticale ou légèrement en surplomb où l’escalade devient davantage technique, avec un bon mélange de petites prises nettes et de gros plats évasés. Le seul inconvénient est que le calcaire dans les zones les plus foncées, étant peu exploité, est  recouvert dans certains endroits  d’une poussière très fine rendant la prise  et l’adhérence  des pieds très difficiles. Le pitonnage partout optimal est assuré par des pitons en résine et des moulinettes dans les relais. Les niveaux de difficulté indiqués ne doivent pas être  pris entièrement à la lettre notamment pour les trois magnifiques voies ayant un niveau de difficulté égal à sept. Pour atteindre le secteur supérieur, il est possible d’emprunter un des pitchs sous-jacents ou bien d’amorcer la montée à partir des rochers brisés situées sur la gauche. Par mesure de précaution,  on a préféré éviter de signaler les deux voies centrales du secteur supérieur, étant donné qu’elles effleurent un bloc rocheux qui pourrait devenir dangereux. En résumé,  nous n’avons pas affaire à  une falaise qui permettra d’accomplir de grandes performances ou des exploits renversants, mais à un endroit simple et sans grandes prétentions pour passer une journée d’escalade différemment.

Accès

A partir d’Oulx, accessible à partir de l’autoroute A32 du Fréjus, se diriger vers le col de Montgenèvre jusqu’au village de Cesana. Une fois arrivé à Cesena, ne pas tourner en direction du col, mais continuer tout droit en quittant l’agglomération en direction de Bousson. Une fois arrivé à proximité de la caserne des chasseurs alpins située dans le petit village de Bousson, tourner à droite et emprunter la route goudronnée jusqu’au hameau de Thures. Dans un virage situé tout juste sous les constructions, prendre la route en terre en direction de la vallée de Thures et du hameau de Rhuilles. Une fois arrivé dans le hameau de Rhuilles, continuer sur la route en terre jusqu’à la fin du plateau où se trouve la pancarte  indiquant le mur d’escalade. La falaise se trouve à 3 minutes de voiture de là. Pendant les mois d’été, il est possible qu’une interdiction d’accès soit indiquée tout juste avant le hameau de Rhuilles. Dans ce cas, compter 20 minutes à partir du parking pour l’approche sur le terrain plat.

La falaise de Griserie

Un magnifique cadre naturel et la fraîcheur assurée sont les principales caractéristiques de cette falaise peu connue et très peu fréquentée.

Les parois se trouvent dans le bas d’un petit canyon, étroit et sauvage, où est situé le secteur le plus difficile comprenant plusieurs pitchs d’un niveau de difficulté égal à sept. Au contraire, dans le secteur supérieur, le canyon s’allonge formant une magnifique combe verdoyante.

L’altitude élevée d’environ 1.900 mètres, l’exposition à l’est qui cache le soleil dès la fin du matin et le lieu très ventilé rendent cette falaise parfaitement adaptée  lors des périodes estivales de grosses chaleurs.

 Comme cela a été précédemment dit, la falaise se développe en deux secteurs :

1 – le secteur inférieur, où se trouve une douzaine de pitchs ayant des difficultés moyennes-élevées. Le rocher est un beau calcaire, de couleur noirâtre dans les zones verticales, qui devient rouge/jaune dans les zones plus en surplomb. Les voies qui peuvent sembler au premier abord médiocres deviennent, au contraire très belles lorsque l’on commence à les escalader. Le pitonnage mixte – même s’il n’est pas toujours optimal, est néanmoins plus qu’acceptable. Il est mixte en ce sens que l’on trouve des voies totalement ou partiellement repitonnées avec des mousquetons à tige recouverts de résine, près d’autres voies équipées de spit-fix de 8-10 mm qui – bien que n’étant plus tout jeunes, offrent une bonne sécurité. La longueur des pitchs est comprise entre 20 et 25 mètres et certains vont même jusqu’à 30 mètres.

2 – le secteur supérieur, plus vaste et ouvert, est caractérisé par un beau rocher calcaire grisâtre, qui dans le haut de certaines voies devient superbe vu la structure parfaitement verticale et la richesse des concrétions, des trous, des fissures et des énormes ronds évasés. Sur la paroi, se trouve plusieurs vires herbeuses qui, dans la pratique, ne gênent pas excessivement l’escalade. Presque toutes les voies sont composées de deux pitchs qu’il est possible d’escalader avec une seule longueur de corde. La hauteur devient, ainsi, de 30 – 35 mètres et une quinzaine de points de renvoi sont nécessaires. Les descentes en moulinette à partir des relais situés en haut ne sont pas toujours très faciles à réaliser vu que certaines voies ont été conçues pour être escaladées avec deux longueurs de cordes et descendues en rappel. Le pitonnage, dans l’ensemble toujours bon, est identique à celui du secteur inférieur. Il est partiellement réalisé avec des mousquetons à tige recouverts de résine et des rivets traditionnels (spit-fit de 8 et 10 mm). Ce que l’on peut dire est que sur certaines voies, il existe un espacement entre les protections de conception ancienne et peu homogène avec les premiers mousquetons à tige parfois situés en hauteur. Les cinq premières voies de ce secteur ont été récemment rééquipées par les instructeurs militaires alpins affectés à la caserne de Bousson.

Accès

A partir d’Oulx, accessible à partir de l’autoroute A32 du Fréjus, se diriger vers le col de Montgenèvre jusqu’au village de Cesana. Une fois arrivé à Cesena, ne pas tourner en direction du col, mais continuer tout droit en quittant l’agglomération en direction de Bousson. Une fois arrivé à proximité de la caserne des chasseurs alpins située dans le petit village de Bousson, tourner à droite et emprunter la route goudronnée jusqu’au hameau de Thures. Dans un virage situé tout juste sous les constructions, prendre la route en terre en direction de la vallée de Thures et du hameau de Rhuilles. Une fois arrivé dans le hameau de Rhuilles, continuer sur la route en terre jusqu’à la fin du plateau où se trouve la pancarte  indiquant le mur d’escalade mais qui ne se réfère pas à la falaise de Griserie. Rouler encore un peu sur la route en terre qui maintenant monte avec des virages en devenant cahoteuse. Après quelques kilomètres, emprunter le petit pont en bois qui, une fois franchi, permet de rejoindre plusieurs emplacements de stationnement. Sinon, il est possible de laisser sa voiture au bout du plateau et de parcourir, à pied, les virages (20 minutes). A partir du petit pont, suivre le sentier indiqué comme “mur d’escalade” et après quelques minutes franchir à gauche le torrent. Se diriger vers le petit col, point d’entrée dans le canyon. Descendre brièvement dans la combe verdoyante en atteignant le secteur supérieur, situé à 10 minutes de voiture de là. Pour accéder au secteur inférieur, descendre encore durant plusieurs minutes le long de la gorge.

Via ferrata des militaires ou du bunker

Gorges de Saint Gervais
Tel: 337.219600
Email: pontetibetano@email.it
Site: http://www.pontetibetano.net/
Longueur: 300 mètres
Temps de parcours: 1 heure

Via ferrata située dans les gorges de Saint Gervais à l’arrivée du deuxième tronçon du pont tibétain.

Ce parcours s’articule sur une paroi verticale située sur la rive du torrent Petite Doire sous-jacente. Il ne présente pas de grandes difficultés techniques mais il est, toutefois, très exposé. Il emprunte ensuite un vieil escalier militaire de la Grande Guerre et termine avec la traversée d’un ancien bunker militaire qui ramène au sentier d’accès et au troisième tronçon du pont.

Le temps de parcours de la via ferrata est d’environ 1 heure.

Développement: 300 mètres

Difficulté: AD

Via ferrata du général ou de Rocca Clarì

Gorges de Saint Gervais
Tel: 337.219600
Email: pontetibetano@email.it
Site: http://www.pontetibetano.net/
Longueur: 700 mètres
Temps de parcours: 3-4 heures
Dénivelé: 500 mètres

L’itinéraire présenté est sans aucun doute un des plus difficiles de la Vallée de Suse vu sa longueur, son exposition et les efforts qu’il demande. Facilement praticable par les alpinistes et les randonneurs expérimentés habitués au vide et à la verticalité des parois de rocher, il peut s’avérer difficile pour tous ceux et toutes celles  ne possédant pas l’expérience suffisante pour affronter ce genre d’itinéraires.

La Via Ferrata est dédiée à la mémoire de Mario Perona et d’Aldo Saglia – respectivement guide alpin et pilote d’hélicoptère, morts le samedi de pâques 2003 dans un tragique accident qui a coûté la vie à 4 personnes, survenu à cause d’une panne mécanique de l’appareil avec lequel ils survolaient les montagnes de la haute vallée de Suse. Mario et Aldo, bien qu’ayant des origines plutôt citadines, avaient trouvé dans ces monts le sens de leur vie, en exerçant avec une passion extrême leurs professions respectives. Demeurant l’un à Cesana et l’autre à Sestrières, ils avaient immédiatement conquis la confiance et l’estime des habitants de la vallée, ce qui fera que l’on se rappellera de leurs exploits durant de très nombreuses années encore.

Parmi les nombreux rêves de Mario, il y a avait celui de réaliser  sur les rochers de la Pointe Clarì, une Via Ferrata, rêve ensuite inconsciemment repris par d’autres et qui est devenu, aujourd’hui, réalité.

L’itinéraire a été voulu et financé par la solide collaboration entre Cesana – Clavière, communes qui, depuis toujours  croient en ce genre de tourisme et qui, en quelques années, ont réalisé sur le territoire un ensemble d’ouvrages en mesure de satisfaire leurs très nombreux utilisateurs. Bien entendu, tout cela n’a été possible que grâce à l’engagement sans faille des maires et des administrateurs, sans oublier l’engagement économique des deux communes.

La via ferrata a été réalisée – sur le plan technique, par la société de la vallée de Suse désormais renommée “Piemonte Disgaggi” qui opère dans le secteur de la consolidation des rochers et des travaux en altitude, avec la collaboration de certains guides alpins de la vallée.

Accès : à partir de Cesana Torinese, se diriger vers Clavière jusqu’au pont enjambant la Petite Doire. Garer sa voiture dans l’immense emplacement situé à gauche. Continuer en longeant le fleuve en empruntant la route en terre qui se transforme presque immédiatement en sentier. Franchir la falaise Rocca Clarì en empruntant la passerelle puis continuer sur le sentier qui  longe le lit du torrent. Arrivé au  carrefour, prendre le sentier des bunkers jusqu’à une autre passerelle. Continuer encore sur une centaine de mètres jusqu’au point de départ de la via ferrata,  parfaitement visible, situé à quelques mètres au-dessus du sentier (0,15 heure).

Itinéraire : Difficulté D+ via ferrata, développement des parties équipées 750 mètres. Temps de parcours 3.30 h.

L’itinéraire équipé franchit  le dénivelé compris entre le torrent Petite Doire et le sommet de la Rocca Clarì situé à 2045 mètres. Il faut, ainsi, parcourir 550 mètres de dénivelé en suivant un itinéraire difficile qui monte presque directement jusqu’au sommet. La toute première partie est constituée d’un pilier quasiment vertical puis une traverse conduit à l’intérieur d’une gorge caractéristique dans laquelle on franchit – l’une après l’autre, deux énormes dents de calcaire, grâce à une escalade soutenue et aérienne, en débouchant sur une vire reliée au sentier des bunkers. Après plusieurs virages, on quitte le sentier pour tourner à gauche. On traverse, en montant, une série de rochers immergés dans une forêt de mélèzes. Un autre tronçon du sentier conduit à la paroi principale – parfaitement visible de la route qui de Cesana  monte en direction de Clavière. Au début l’escalade s’effectue sur un socle végétalisé puis grâce à une escalade toujours plus soutenue et aérienne on atteint le fil de l’arête qui s’étire, tantôt à droite et tantôt à gauche, jusqu’à une magnifique vire formée par un énorme bloc détaché dans le vide. Un  dièdre vertical et très exposé conduit à quelques mètres du sommet qui est atteint en empruntant une petite goulotte très courte. Après avoir parcouru encore quelques mètres de sentier,  on arrive au dernier ressaut rocheux qui conduit au point culminant ( 3 heures 30).

Descente : prendre le sentier peu tracé en direction de l’ouest et caractérisé par une série de plusieurs brèves montées et descentes. Une fois atteint le sommet boisé de la Rocca Clarì, on rejoint d’anciens postes militaires à partir desquels, en empruntant une route en terre, on descend vers la localité de “La Coche” (remontées mécaniques). Toujours, en continuant sur la route en terre,  on descend vers le village de Clavière. Un peu à l’amont de celui-ci, tourner à droite, traverser une remontée mécanique puis  prendre le sentier qui conduit aux gorges de Saint Gervais, et rejoindre leur fond (sous le pont tibétain). Descendre les gorges en suivant un magnifique itinéraire fait de tronçons équipés de passerelles et de petits ponts en bois jusqu’à repasser sous l’embranchement de la via ferrata et au parking (1 heure 30).

RANDONNÉES - PROMENADES

Pour effectuer des randonnées pédestres, tu as le choix entre de nombreuses propositions dont

Le tour du Chaberton

La route miliaire qui va de Fenils au sommet n’est pas pour l’instant praticable suite à un arrêté municipal du 17 juin 2020 qui interdit le transit même à pied.

 

Sito web: http://www.piemonteoutdoor.it/it/attivita/escursionismo/tour-dello-chaberton

Longueur : 85 kilomètres
Temps de parcours : 20 heures
Niveau de difficulté : EE
Dénivelé : 3000 mètres
Caractéristiques :

  • Etape 1 Oulx – Cesana Torinese
  • Etape 2 Cesana Torinese – Clavière
  • Etape 2A Rollieres – Fenils
  • Etape 3 Clavière – Plampinet
  • Etape 4 Plampinet – Oulx
  • Etape 4A: carrefour Etape 4 dans les environs du Col de l’Ours – Refuge Rey

 

Le Tour du Chaberton est un itinéraire de randonnée transfrontalier en boucle qui permet d’explorer les sommets des vallées alpines du Mont Chaberton, avec des étapes qui se greffent sur le sentier Balcone dans les communes d’Oulx et de Cesana Torinese.

Carte des randonnées à pied

Toute la zone située autour de Cesana Torinese est desservie par des centaines de kilomètres de sentiers et de routes en terre de grande valeur :  anciens sentiers de liaison entre les villages,  routes et chemins muletiers ex militaires construits pour des raisons belliqueuses. Il convient également de mentionner le magnifique réseau des sentiers que l’équipe forestière de la Région du Piémont a remis en état ou balisé ces dix dernières années qui est le lieu idéal dans lequel pratiquer la randonnée pédestre ou le VTT. Il convient de signaler notamment les itinéraires dans la Vallée de Thuras, dans la zone du Lac Noir et des Monts de la Lune, ainsi que dans la zone de Champlas Seguin, Sansicario, Mollieres, Solomiac, Desertes, Fenils, des gorges de Saint Gervais et de Chaberton.

Il existe de nombreux refuges, restaurants et bars en haute altitude dans lesquels  il est possible de reprendre des forces après les efforts des randonnées.

Centre de randonnées

Moon Mountain Company

Via Roma, 37
Cell: 339.7391727
Email: info@mountaincompany.it
Sito web: http://www.moonmountaincompany.it/

Centre de randonnées en montagne avec des guides naturalistes

ITINÉRAIRES DE VTT

Des centaines de kilomètres de sentiers et de routes en terre de grande valeur

Alta Quota Sport

Piazza Vittorio Amedeo e Fraction San Sicario Alto
Cell: 333.6463577
Sito: www.altaquotasport.it

Randonnées en VTT avec des accompagnateurs. Locations de vélos électriques (vélos à pédalage assisté)

Monti della luna

Sito web: http://www.piemonteoutdoor.it/it/attivita/escursionismo/tour-dello-chaberton

Point de départ: Cesana Torinese
Point d’arrivée: Clavière
Longueur: 28 kilomètres
Niveau de difficulté: difficile
Dénivelé: 1180 mètres

Moon Mountain Company

Centre de randonnées en montagne avec des guides naturalistes

Sansicario Bike

Centre commercial San Sicario Alto, Residence 54
Cell: 335.6089452

Location de vélos électriques et garage à vélos

EN SAVOIR PLUS SUR LES ITINÉRAIRES DE VÉLO

SKI-ALPINISME, RAQUETTES À NEIGE, SKI DE RANDONNÉE

Non seulement vitesse et descentes acrobatiques sur la neige

Ski-alpinisme

Dans les alentours de Cesana Torinese, il existe de nombreux itinéraires sur lesquels il est possible de pratiquer le ski-alpinisme.

Dans la vallée de Thuras, il convient de signaler la Pointe Ramière, le Col Pelvo, la Pointe Ciatagnera, le Roc du Boucher, la Crête de la Forêt, la Pointe Merciantaira, le Pic de Terre Noire, la Crête de Dormillouse, le Mont Giaissez, le Col Chabaud et  le Col Begino. Dans la zone des Monts de la Lune, il convient de signaler la Cime de Fournier, le Col Bousson et la Cime de Saurel. Enfin, il convient de signaler le Mont Chaberton et, en partant de Fenils, la Pointe des Rochers Charniers et la Pointe de Chalanche Ronde.

Raquettes à neige

Les raquettes à neige sont l’équipement le plus ancien pour se déplacer facilement l’hiver quand la montagne est enneigée.

Avec les raquettes à neige, il possible d’effectuer des randonnées sur la neige fraîche et sur un manteau neigeux immaculé e de redécouvrir le plaisir  de se déplacer lentement en savourant le silence de la forêt et les lumières suggestives de l’hiver.

A peine en dehors des zones les plus fréquentées, en se promenant à travers les forêts de mélèzes et de pins cembres, il est facile de relever sur la neige les traces de la vie sauvage des forêts et parfois de se retrouver nez à nez avec des animaux sauvages (chevreuils, chamois cerfs, hermines, écureuils, casse-noix, aigles, loups et la faune alpine typique).

Les itinéraires indiqués sont considérés être sûrs dans des conditions météorologiques et d’enneigement normales mais ils  ne sont pas surveillés. Par conséquent, avant d’entreprendre toute randonnée, il est conseillé de :

consulter les bulletins météorologiques et des avalanches de l’ARPA Piémont à l’adresse internet http://www.arpa.piemonte.it/bollettini

s’informer auprès des Offices du Tourisme, des Ecoles de Ski et des Guides Alpins

Office du Tourisme de Cesana – Piazza Vittorio Amedeo, 3 – Tel. +39.0122.89202

Office du tourisme de Clavière – Via Nazionale, 30 – Tel. +39.0122.878856

La variabilité des conditions environnementales peut provoquer une diminution sensible du niveau de sécurité. En cas de danger important d’avalanches, il est déconseillé d’entreprendre toute randonnée.

Il est conseillé de porter un habillement et des chaussures adaptés à l’environnement montagnard hivernal et d’emmener avec soi l’équipement d’auto-sauvetage : ARVA, pelle et sonde.

Utiliser la présente carte topographique et évaluer préalablement le choix de l’itinéraire. Le randonneur  devra choisir les itinéraires à parcourir sur la base de ses capacités techniques, physiques et des équipements dont il dispose.

Tous les itinéraires sont signalés par des pancartes, des pastilles et des symboles. Les tracés signalés sont damés exclusivement par le passage des randonneurs : aucun service d’entretien et de damage mécanique, quotidien ou périodique n’est prévu.

Pour ne pas déranger la nature, ne pas perdre son orientation et ne pas courir de risques d’accidents, il est recommandé de suivre les itinéraires et de respecter scrupuleusement les zones réservées à la traversée des pistes de ski tout en adoptant la plus grande prudence, en indiquant sa présence et en cédant toujours la priorité aux skieurs.

Certains itinéraires en haute altitude sont facilement rejoignables en utilisant les remontées mécaniques au départ de Cesana.

Ne pas jeter ses ordures dans la nature mais les ramener avec soi, en collectant éventuellement les ordures laissées par autrui.

Le long des itinéraires,  plusieurs points de restauration  et d’hébergement signalés sur la carte sont disponibles.

Les temps de parcours indiqués sont des temps moyens et indicatifs. Ils peuvent varier considérablement selon les conditions de la neige et les capacités du randonneur.

Tous les itinéraires sont praticables dans les deux directions de marche.

En cas d’urgence, appeler le 118 – Secours Alpin :

  • donner son nom
  • indiquer le lieu où l’on se trouve (si possible les éventuelles coordonnées GPS)
  • donner son numéro de téléphone
  • décrire le type et la gravité de l’accident
  • indiquer le nombre de personnes impliquées
  • rester sur place à la disposition des secouristes

Téléchargez les cartes des sentiers de raquettes

1 . Carte des raquettes

2 . Carte des itinéraires PDF

VOUS N'AVEZ PAS TROUVÉ
CE QUE VOUS CHERCHEZ?

Remplis le formulaire!

Pour recevoir toutes les informations dont tu as besoin, remplis le formulaire ou envoie un message à l’adresse e-mail info@comune.cesana.to.it si tu veux contacter la mairie ou bien visite le site internet de la mairie comune.cesana.to.it

Nous te répondrons le plus rapidement possible!

    Tous les champs marqués du symbole * sont obligatoires